À l’agence Pôle emploi de Saint-Médard-en-Jalles, 41 conseillers travaillent quotidiennement à accompagner les demandeurs d’emploi. Mais, depuis cet été, huit d’entre eux travaillent à une mission spécifique : la mise en place au niveau local du plan 1 jeune 1 solution. Un plan qui a pour but de faciliter l’entrée dans la vie professionnelle des jeunes inscrits. L’agence a d’ores et déjà contacté la plus grande partie des jeunes Saint-Médardais inscrits, toutes catégories confondues, pour faire le point sur leur situation et proposer une solution adaptée à leurs besoins.

Cette action est l’un des dispositifs spécifiques prévus dans le cadre de la Convention de partenariat avec Pôle emploi pour l’emploi local, signée par la Municipalité en février dernier. Au coeur de cette Convention, la nécessité de construire des dispositifs concrets pour les demandeurs d’emploi de la ville via une collaboration étroite entre Pôle emploi et le service Économie et emploi.

La Ville développe en effet une nouvelle dynamique qui vise à coordonner l’ensemble des acteurs de l’emploi. Dans une démarche « terrain », la Municipalité cherche à ce que les partenaires se rencontrent et échangent, mais aussi à les mettre en lien avec les entreprises. L’objectif est clair et précis : faire en sorte que l’offre de compétences des entreprises rencontre la demande d’emploi des habitants. « L’emploi est une compétence habituelle de l’État. Face à la dégradation de la situation du marché de l’emploi, la Municipalité a voulu s’engager dans une politique volontariste. Nous sommes pour une territorialisation de l’emploi : nous connaissons nos habitants et nos entreprises. C’est pour cela que nous devons favoriser les mises en relation et faire rencontrer l’offre et la demande. Notre action doit être résolument terrain, nous avons des talents à chaque coin de rue », explique Stephen Apoux, Adjoint à l’Économie, emploi et économie sociale et solidaire.

Pour s’occuper de ces problématiques, une coordinatrice de projets emploi vient d’être recrutée au service Économie et emploi. Interlocutrice privilégiée des partenaires de l’emploi et des entreprises, elle poursuivra toutes les semaines les actions de terrain entamées depuis six mois, en allant à la rencontre des entreprises, en compagnie de Stephen Apoux et d’autres acteurs de l’emploi. « D’une manière opérationnelle, nous visitons les entreprises avec les acteurs de l’emploi, nous demandons aux chefs d’entreprises de Saint-Médard et à leur Direction des Ressources Humaines de se mettre en relation avec la Ville pour coordonner leurs besoins en recrutements. Pour aller plus loin, nous allons monter des actions de formation, pour qualifier et pérenniser ces emplois », continue M. Apoux.

La Convention de partenariat avec Pôle emploi, ajustée à cette nouvelle manière de procéder, en concordance ou en anticipation des besoins des entreprises, a déjà porté ses fruits. C’est en effet de cette façon que le gérant du CocciMarket, fraîchement installé à Hastignan, a pu recruter une personne sur notre territoire. Il a présenté son projet d’installation et évoqué le profil du poste qu’il cherchait et, en fonction, le service Économie et emploi a pu cibler les bons partenaires de l’emploi. Suivant les CV reçus, le chef d’entreprise a ensuite pu faire son choix. « Avec la coordinatrice de l’emploi, l’idée est que cela devienne une façon systématique de travailler. Auparavant, le service répondait au besoin exprimé par l’entreprise, un peu dans l’urgence. Maintenant, le service vient frapper à la porte pour travailler les projets d’emploi et adapter les dispositifs », explique Claire Jouhault, la directrice du service Économie et emploi.

Inscrivez-vous à la newsletter économie-emploi

Entreprises, pensez à entrer en contact avec le service Économie et emploi de la Ville et à vous abonner à sa newsletter. Lancée en février, cette lettre numérique informe tous les acteurs du territoire sur l’actualité économique locale. Inscrivez-vous en cliquant ici.

Trouver un emploi : quels dispositifs et structures existent ? 

Pour être accompagné et se poser les bonnes questions pendant sa recherche d’emploi, de nombreux acteurs et dispositifs existent. Suivez notre guide pour trouver la solution adaptée à votre situation et à votre profil.

Pôle Emploi

Structure publique, Pôle emploi accompagne tous les demandeurs d’emploi et propose non seulement du conseil sur les candidatures mais aussi de multiples dispositifs qui peuvent être activés en fonction du profil, du besoin et du projet du candidat (formation, atelier, bilan de compétence, immersion professionnelle, aide à la création d’entreprise). Très présent sur les salons, Pôle emploi, qui met à disposition de nombreuses offres d’emploi, peut aussi vous réorienter sur d’autres structures pour trouver celle qui correspond le plus à votre profil.
Contact : 59, rue Jean Dupérier / 3949 / www.pole-emploi.fr

Mission locale Technowest

Dotée d’une mission de service public, elle accompagne les jeunes de 16 à 25 ans des 16 communes du territoire (zone ouest de l’agglomération bordelaise), sortis du système scolaire. Espace d’accueil, elle les informe et les soutient dans leurs démarches professionnelles (orientation, formation, emploi) et dans ce qui peut les entraver au quotidien (logement, mobilité, etc.). Elle peut aussi les orienter vers des dispositifs spécifiques comme, par exemple, la Garantie Jeunes.
Contact : 12-14 avenue de la Boétie / 05 56 57 48 10 / www.mltechnowest.com

PLIE

Dispositif territorial à destination des personnes les plus éloignées de l’emploi, quel que soit leur âge, le PLIE (Plan local pour l’Insertion et l’Emploi), arrêté en 2014, va prochainement être redéployé sur notre commune.

L'ADIE Nouvelle-Aquitaine

L’Association pour le Droit à l’Initiative Économique défend l’idée que chacun peut entreprendre. Elle finance et accompagne dans la création de leur activité les micro-entrepreneurs qui n’ont pas accès au crédit bancaire, pour une économie plus solidaire et responsable. Les permanences de l’Adie se font à Copernic, sur rendez-vous.
Contact : 62, Place de la République / 09 69 32 81 10

Les associations

  • L'association AJR

Actrice majeure de l’emploi sur notre territoire, elle fête ses 20 ans cette année. Lancée en 2001 par des bénévoles qui souhaitaient aider les jeunes à trouver un emploi par le biais du parrainage, l’association accompagne désormais tous les demandeurs d’emplois, qu’importe leur âge ou leur diplôme, sur tout le territoire nord-ouest de la Métropole bordelaise. « Notre seul critère, c’est l’employabilité », nous explique Jean-Louis Saraudy, président d’AJR depuis 2013. Toute l’année, ce sont 32 parrains et marraines qui se mobilisent pour leur filleul en ouvrant leur réseau, en les conseillant au cours d’entretiens individuels ou au travers d’ateliers (CV, entretien d’embauche,premiers pas sur Linkedin, etc.). L’association, qui est en contact étroit avec les autres partenaires de l’emploi, comme les agences Pôle emploi de Saint-Médard et d’Eysines, la Mission Locale ou les services municipaux, offre une autre voie vers l’emploi. « Le marché caché, c’est notre force », analyse d’ailleurs Jean-Louis Saraudy. Une fois embauchés, les filleuls peuvent en effet renvoyer l’ascenseur en partageant les offres d’emplois de leur nouvelle entreprise. Tous les ans, AJR accompagne une centaine de demandeurs d’emploi.
Contact : 9, avenue de la Boétie / 05 56 57 57 81 / www.assoajr.fr

  • L'association intermédiaire JalSo

Poussée par une approche éthique et solidaire, elle propose aux demandeurs d’emploi des missions ponctuelles voire régulières. À mi-chemin entre agence d’intérim pour les collectivités et les entreprises, et service d’aide à domicile pour les particuliers (éligible à la déduction fiscale), JalSo propose une large gamme de missions, toujours dans l’optique de servir de tremplin vers l’emploi durable.
Contact : 5 square Condorcet - 33185 Le Haillan / 05 56 34 16 66 / www.jalso.fr

  • L’APEC

Elle propose aux cadres un service de conseils, des offres d’emplois ou des entretiens individuels pour optimiser leurs candidatures. Elle s’adresse aussi aux entreprises.
Contact : www.apec.fr

Linkedin

Pour constituer son réseau professionnel en ligne, interagir avec celui-ci, avoir accès à de nombreuses offres d’emploi ou des stages et, parfois, trouver les bons interlocuteurs. N'hésitez pas à aller y suivre le compte de la Ville.
linkedin.com

La Garantie Jeunes débarque en ville

Garantie jeunesLa Municipalité vient d’allouer des locaux à ce dispositif mis en oeuvre par la Mission Locale. Il permet aux jeunes de 16 à 25 ans, en rupture d’insertion sociale et professionnelle, de bénéficier d’un accompagnement renforcé vers l’emploi.

C’est un geste fort et décisif en faveur de l’insertion des jeunes. Après des mois de recherches et un accompagnement réalisé avec les associations pour la mutualisation des locaux, la Garantie Jeunes a pris ses quartiers à la Maison Silhouette, mise gratuitement à disposition par la Municipale. Une situation idéale, cette belle demeure étant située en centre-ville, juste à côté de la Mission Locale Technowest, qui déploie ce dispositif en ville depuis le 15 février. Le tout avec deux conseillères entièrement dédiées. « L’idée, c’est de trouver une passerelle entre les deux équipes. Les jeunes viennent s’inscrire à la Mission Locale et nous voyons s’ils peuvent bénéficier de ce dispositif », explique Bertrand Remazeilles, coordonnateur de la Mission Locale de Saint-Médard.

Créée en 2013, la Garantie Jeunes est destinée aux jeunes de 16 à 25 ans qui ne suivent ni études ni formations, qui sont sans emploi et dont les ressources financières sont limitées. Une fois éligibles, ils signent un contrat avec la Mission Locale et intègrent le dispositif qui leur permet de bénéficier d’un accompagnement permanent durant une année assorti d’une contribution financière. Le parcours débute par une étape en groupe de quatre semaines puis par un suivi individuel avec leur conseiller. « Le collectif leur permet de se remobiliser, parfois aussi d’avoir de nouveau un lien social », poursuit Mélanie Tichané, codirectrice de la Mission Locale.

Jusqu’à présent, il fallait se rendre sur les sites de Mérignac ou Blanquefort pour suivre le parcours Garantie Jeunes. Son implantation dans une ville aussi large que Saint-Médard était une évidence : « C’était capital que ce soit à Saint-Médard, pour les élus, pour nous, pour tout le monde. Avec ce qui se passe aujourd’hui, cette jeunesse, il ne faut pas la laisser de côté », soutient Bertrand Remazeilles.

Sous la Garantie Jeunes, l’insertion professionnelle se construit par le biais de stages, d’immersions en entreprises ou de formations mais également à l’aide d’ateliers pour apprendre à se valoriser, à se construire un réseau ou à gérer l’outil informatique. Les jeunes sont également amenés vers l’autonomie en étant soutenus dans les autres étapes qui peuvent bloquer leur cheminement, comme les problèmes de logement ou de mobilité. De leur côté, ils s’engagent à être présent et à mettre en place des démarches concrètes pour atteindre leur objectif, celui d’une sortie positive vers l’emploi. Selon Mélanie Tichané, la Garantie Jeunes permet d’ailleurs environ 45% de retours positifs à l’emploi.

Aider les jeunes à trouver leur place, les remettre dans une dynamique collective, garder le lien avec eux... Ce sont les missions premières de la Mission Locale. À Saint-Médard-en-Jalles, tous les espaces dédiés aux jeunes sont d’ailleurs liés. Se rendre à la Mission Locale ou à l’Espace jeunes est toujours le moyen de se faire orienter vers le bon interlocuteur et le bon dispositif.

En 2021, huit ou neuf groupes de 10-15 jeunes, donc plus d’une centaine de jeunes, seront suivis. Dans les années complètes, plus de 200 jeunes pourraient en bénéficier.

Contact : Maison Silhouette, 129, avenue Montaigne / 05 56 57 48 10 : garantiejeunes@missionlocaletechnowest.fr